Bienvenue sur le site officiel de Frontenay-Rohan-Rohan

Revue de presse

Le concert d’adieu à Anne Page rencontre un succès au-delà des espérances

e9f767327e2f0ece

Trois jeunes mineurs de fond ont été ovationnés après avoir apporté leur touche à l’interprétation des « Corons » de Pierre Bachelet.

 

Le concert donné par le Chœur de Rohan, accompagné par un accordéon et une guitare, a fait salle comble dimanche dernier. Plusieurs fois reporté en raison de la crise sanitaire, il n’a pu, pour la même raison, accueillir les élèves de CE1 et CE2 qui avaient prévu d’y prêter leurs voix.
Ce fut un florilège chronologique de la chanson française du XXe siècle pour lequel la narratrice Annick Bonneau, situant chaque morceau dans son contexte, n’a pas manqué de rappeler les conquêtes successives des femmes durant le siècle, comme l’abandon du corset ou le droit d’être indépendantes financièrement en ouvrant un compte bancaire.
La première partie a été conclue par un émouvant « Chant des partisans » que la salle a été appelée à reprendre. La seconde moitié du siècle a fait voyager les spectateurs du Sud de Nino Ferrer au Nord et ses Corons de Pierre Bachelet, la chanson étant égayée par trois jeunes mineurs de fond qui ont recueilli une ovation.
Ce concert marquait le départ à la retraite de la cheffe de chœur Anne Page, qui a fait chanter en bis « La Ballade nord irlandaise » si chère à son cœur qu’elle en a fait son emblème dans toutes les chorales où elle est intervenue durant plus de 30 ans. Pour ce moment fort, elle a appelé sur scène les anciens choristes de l’association présents dans la salle. Beaucoup d’émotion à l’issue de cette unique représentation et les remerciements unanimes des membres de la chorale à celle qui les a accompagnés durant 13 ans.